Côte d’Ivoire-FMI: Un décaissement de plus de 68 milliards de Fcfa approuvé

136,6 millions de dollars, soit un peu plus de 68 milliards de Fcfa. C’est le dernier décaissement du Conseil d’administration du Fonds Monétaire International (FMI) en faveur de la Côte d’Ivoire. Celui-ci est intervenu le 18 juin 2018 dernier, à l’occasion des consultations de 2018 au titre de l’article IV avec la Côte d’Ivoire, ainsi que les troisièmes revues des accords au titre de la facilité élargie de crédit et du mécanisme élargi de crédit.

Selon les termes du communiqué qui a sanctionné les consultations, le présent décaissement est la résultante de la capacité des autorités ivoiriennes à exécuter les programmes économiques conclus dans le cadre de la facilité élargie de crédit (FEC) et du mécanisme élargi de crédit (MEDC). «Les autorités ivoiriennes ont adopté un vaste programme de réformes économiques afin de parvenir à une position viable de la balance des paiements, de réaliser une croissance inclusive et de réduire la pauvreté en investissant dans les projets prioritaires d’infrastructures et de projets sociaux.

Les accords conclus avec le FMI contribuent à la réalisation de ces objectifs», indique le communiqué. «La Côte d’Ivoire a obtenu de bons résultats dans le cadre de son programme appuyé par le FMI. Les autorités ont contenu le déficit budgétaire en 2017, et sont déterminées à atteindre l’objectif fixé pour le déficit budgétaire dans le programme en 2018 et à remplir le critère de convergence de 3 % du PIB établi à l’échelle de l’UEMOA en 2019. Les perspectives à moyen terme restent robustes : la croissance devrait avoisiner 7 % en moyenne sur la période 2018-23 », a indiqué Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint et président par intérim ; avant d’indiquer qu’il est nécessaire d’accroître davantage les recettes afin d’atteindre les objectifs budgétaires.