Dette extérieure: Le FMI préconise la prudence

Les services du Fonds Monétaire International (FMI) se montrent de plus en plus prudents face à la tendance haussière de la dette extérieure des États africains, particulièrement ceux de l’Afrique subsaharienne. Dans son dernier bulletin rendu public le 11 mai, l’institution invite tous les dirigeants africains à faire les bons choix, en termes de prêts. Même si nombre de ces pays, ont vu leur croissance s’améliorer, mais elle conseille la prudence avant tout. Les services du FMI estiment que le niveau de la dette publique a augmenté dans la région : sur les 35 pays à faible revenu de la région, 15 sont aujourd’hui surendettés ou présentent un risque élevé de le devenir. Les paiements d’intérêts ont également augmenté, absorbant une part croissante des recettes : dans la région, les paiements d’intérêts médians ont doublé entre 2014 et 2017, passant de 5 % à 10 % des recettes.