UNION DES SYNDICATS DES TRÉSORS PUBLICS DE L UEMOA: Le siège et la Présidence confiés à la Côte d’Ivoire

Pendant deux (2) ans, l’Union des Syndicats des Travailleurs des Trésors Publics de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (USTTP-UEMOA), la nouvelle faitière syndicale qui a été portée sur les fonds baptismaux les 4 et 5 juillet 2018 a Abidjan, sera dirigée par M. OUATTARA Karim, ex-Secrétaire Général du SYNATRESOR. Cette nouvelle structure sous régionale est également hébergée en Côte d’Ivoire.

Telles sont les principales conclusions de l’Assemblée Générale constitutive qui s’est tenue dans la capitale ivoirienne et qui a réuni les premiers responsables des syndicats des travailleurs des Trésors Publics venus du Burkina Faso, du Bénin, du Mali, de la Guinée Bissau et de la Côte d’ Ivoire.

Pour rappel, il faut dire que l’idée de la mise en place d’une faitière pour fédérer les activités des syndicats des travailleurs des services des Trésors Publics de l’espace UEMOA a été émise à Bamako en marge du dernier congrès du syndicat national des agents du Trésor Public malien tenu en avril 2018. Les syndicats des autres pays venus répondre à l’invitation de leurs camarades militants du Mali ont alors signé le manifeste qui a jeté les bases de la création de l’union dont l’acte de création a été matérialisé sur les bords de la lagune Ébrié.

Les travailleurs entendent se servir de cet outil de dialogue social pour harmoniser leur méthode de revendications sur l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail d’autant plus que l’activité professionnelle qui est la leur est encadrée par des dispositions qui vont au-delà des frontières des pays de l’UEMOA. Notamment la directive 01-2009 de l’UEMOA qui consacre un statut particulier aux agents des administrations financières de cet espace communautaire.

La Côte d’Ivoire honorée par ce double choix n’est pas restée insensible. En effet, M. ASSAHORÉ KONAN Jacques, Directeur Général du Trésor Public ivoirien a offert une enveloppe de deux millions à la faitière pour lui permettre de démarrer ses activités. Geste salué à sa juste valeur par l’ensemble des délégations présentes à Abidjan.