ASSURANCES : Régulateur, opérateurs et usagers ensemble pour dynamiser le secteur

La 2e édition des journées nationales de l’assurance, organisée par la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique, à travers la Direction des Assurances, s’est ouverte jeudi 22 novembre 2018, au Sofitel hôtel ivoire, en présence du Directeur de cabinet COULIBALY Adama, représentant le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama KONE.

Cette rencontre qui se déroule autour du thème ‘’l’assurance, une nécessité pour tous’’, vise selon le président du comité d’organisation, M. DIARASSOUBA Karim, par ailleurs Directeur des Assurances, à créer un cadre de rencontres entre la Direction des Assurances, les assureurs, assurés et le grand public (consommateurs), donner la possibilité à un plus grand nombre de victimes et bénéficiaires de contrats d’assurances de saisir la Direction des Assurances et d’initier un forum d’échanges entre les parties à travers des panels thématiques.

Les usagers, à travers leur porte-parole Jean Baptiste KOFFI, se sont dits heureux que le secteur des assurances se rapproche ainsi davantage des consommateurs. ‘’L’assurance est une nécessité, voire une exigence pour nous tous. Nous voulons nous assurer tous, et ces genres d’échanges permettent de renforcer nos connaissances en matière d’assurance et surtout de briser le mur de méfiance entre assureurs et assurés », a-t-il souligné.

Le Président de l’Association des Sociétés d’Assurances de Côte d’Ivoire (ASACI) BAKAYOKO Saliou, a, quant à lui insisté sur les performances enregistrées. Selon lui, le secteur des assurances a totalisé plus de 750 milliards de Fcfa d’actifs dont 45 % pour l’assurance vie en 2017.  Toutefois, cette embellie ne cache pas moins de défis à relever, vu que le taux de pénétration atteint avec peine les 2 %, note-t-on. Les actions majeures pour booster le secteur sont, selon lui la  sensibilisation, l’accessibilité et l’amélioration des services après-vente, c’est-à-dire le paiement effectif et à temps des sinistres.

Une préoccupation partagée par le Directeur Général du Trésor Public qui s’est d’ailleurs voulu rassurant à l’endroit de tous les acteurs et usagers du secteur des assurances.  « S’inscrivant dans le cadre de ces actions de sensibilisation, la présente rencontre entre le Régulateur, les Assureurs, les Associations Professionnelles, les opérateurs économiques et le grand public est pour nous une occasion d’apporter des éléments de réponse aux préoccupations des consommateurs d’assurance, mais aussi un forum d’échanges sur les problématiques du secteur », a souligné M. ASSAHORE Konan Jacques.

 Selon lui,  il existe des débuts de réponse à ces faiblesses. Ainsi, s’agissant des cas de lenteur dans le règlement des sinistres, le Directeur Général a relevé qu’un diagnostic a permis d’en déterminer la cause qui serait liée aux tensions de trésorerie auxquelles font face bon nombre de Sociétés d’Assurances du Marché. C’est la raison pour laquelle, a-t-il poursuivi, le Conseil des Ministres en charge des Assurances a décidé de porter le capital social minimum des Sociétés d’Assurance à cinq (5) milliards de francs CFA dont trois (3) milliards devront être libérés au plus tard en avril 2019.

Par ailleurs, saisi des pratiques de non-respect du tarif minimum de l’assurance responsabilité civile des véhicules terrestres à moteur (VTM), le Directeur Général du Trésor a pris une circulaire au mois de mai de cette année pour faciliter l’application du tarif en question. En outre, le 28 mai 2018, les Présidents et Directeurs Généraux des Compagnies d’Assurances se sont engagés au respect du tarif à travers la signature d’une convention marché sur le respect du tarif automobile.

Au nom du Ministre de l’Economie et des Finances, le Directeur de cabinet, qui a ouvert les travaux a salué le tenue de cette rencontre, qui, a-t-il dit contribue au développement du secteur de l’assurance et donc de l’économie ivoirienne. C’est pourquoi, il a encouragé  Trésor Public dans cette dynamique et a appelé tous les acteurs au respect de leurs signatures et de leurs engagements vis-à-vis de la tutelle mais aussi des usagers afin de jouer efficacement  leur rôle dans le développement économique et social en Côte d’Ivoire.

Pendant deux jours les assurés, victimes, ayants-droit et autres bénéficiaires de contrats d’assurances ainsi que le grand public venus nombreux, seront instruits sur les  produits, innovations  et opportunités qu’offre le secteur des assurances en Côte d’Ivoire.