Environnement des affaires: Quand la Banque mondiale certifie la destination Côte d'Ivoire

Les investisseurs n’ont plus de souci à s’installer en Côte d’Ivoire. Car, chaque jour, des possibilités de garanties leur sont davantage offertes pour entreprendre en toute tranquillité dans ce pays- qui rêve de devenir émergent; voire la locomotive au niveau de la sous-région Ouest africaine, en termes d’attractivité pour les investisseurs.

Et la seule façon de gagner ce pari, c’est d’ouvrir les frontières aux hommes d’affaires, en réduisant au maximum les contraintes. Ce que font déjà les autorités ivoiriennes, à travers la modernisation de l’administration publique. Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, depuis son accession au Pouvoir, ne lésine sur aucun détail.

Plusieurs réformes ont été entreprises dans divers secteurs. Bien que beaucoup reste à faire, les Institutions internationales dont la Banque mondiale reconnaissent, tout de même, les efforts que fournissent les autorités ivoiriennes. Mieux, aujourd’hui, la Banque mondiale, à travers son Rapport Doing Business 2019, le démontre si bien, en certifiant la destination Côte d’Ivoire, en classant la Côte d’Ivoire au rang des pays les plus réformateurs au monde. Un point très positif à mettre à l’actif du Gouvernement ivoirien qui a fait le pari de se conformer aux normes internationales, en matière d’amélioration du climat des affaires.

C’est ainsi que pour la troisième fois consécutive, le pays a reçu le satisfecit de la Banque mondiale. Pour rappel, la Côte d’Ivoire, de même que le Togo, a introduit des systèmes en ligne pour la déclaration de l’impôt sur les sociétés et de la taxe sur la valeur ajoutée, ce qui facilite le paiement des taxes et impôts pour les entreprises. Les cinq réformes menées par la Côte d’Ivoire ont amélioré l’accès au crédit et le contrôle de la qualité des constructions et facilité l’enregistrement des entreprises et l’exécution des contrats.