Gestion de la relation clients: Fort engouement autour de Baobab à Bouaké

Les Trésoreries Générales de Bouaké Nord et Bouaké Sud ont accueilli la mission de sensibilisation et de formation à l’outil baobab, le 3 avril 2019. C’est la salle de mariage de la mairie qui a servi de cadre à cette rencontre entre la délégation du Trésor Public venue d’Abidjan et les populations ainsi que les agents de ces deux circonscriptions financières. La cérémonie a été présidée par le Sous-Préfet Central, SAMASSI Ismaël, représentant le Préfet de Région, préfet du département de Bouaké, TUO Fozié. Situant l’intérêt de cette rencontre, le Trésorier Général de Bouaké Nord, CISSÉ Lassiné qui avait à ses côtés le Trésorier Général de Bouaké Sud, LOUA Honorat a salué la forte mobilisation des participants et surtout de l’implication active du Maire et du Préfet de région dans cette sensibilisation.
Cette plateforme digitale, a-t-il souligné, vise à répondre aux attentes des clients en leur permettant de poster leurs préoccupations et réclamations, de suivre en ligne l’état d’avancement de leurs dossiers au sein, avec la possibilité de communiquer en tant réel avec les services du Trésor Public. Le Trésorier Général a aussi rappelé que le Trésor Public est engagé dans un processus qui devra aboutir à la certification de tous ses services en 2019, en vue de satisfaire encore davantage ses usagers/clients.Le Sous-Préfet central, Samassi Ismaël s’en félicite, indiquant que le Trésor Public a placé le client au sein de sa gestion managériale : « Le Préfet de Région, lui-même administrateur de crédit délégué, se réjoui de la mise en place de Baobab vu qu’il offrira une lucarne à la population afin de lui permettre de poser toutes ses préoccupations en toute sérénité avec possibilité de satisfaction en un temps raisonnable.
C’est pourquoi, j’exhorte l’ensemble des clients, administrations publiques que fournisseurs à adopter cet outil et à s’inscrire dans la démarche qualité que l’État entend imprimer à ses services» a-t-il indiqué.

A l’endroit des agents du Trésor Public, le représentant du Préfet de Région les a encouragés à la maitrise de l’outil baobab afin de répondre avec diligence aux préoccupations des clients car, soulignera-t-il, l’attrait des populations à l’utilisation de cette plateforme sera suscité par la célérité dans le traitement des informations. La présentation de l’outil faite par MOUSSAKO Henri Joël, de la Cellule du Numérique et de l’Innovation Technologique, aidé dans sa tâche par les Trésoriers Généraux, le chef d’agence ACCD a permis aux usagers/clients de comprendre le fonctionnement de l’outil auquel ils peuvent avoir accès à partir du site https://baobab.tresor.gouv.ci

Plusieurs autres fonctionnalités intégrées au système leur ont été également expliqués, à savoir : l’accessibilité à l’outil via internet à partir des tablettes et Smartphones; une vue de l’ensemble des services du Trésor Public à travers la page d’accueil ; un formulaire libre de saisie des préoccupations, des réclamations ou de demandes d’information; un formulaire de souscription avec réception par mail et SMS des paramètres de première connexion du client. Il y a également l’espace personnel fournisseur pour visualiser en un seul endroit le statut de tous ses mandats, quel que soit le poste comptable auquel les mandats sont assignés ; l’espace de connexion permettant à chaque de visualiser les réponses apportées par les services, sans compter le système de notification par mail et par sms. Outre la sensibilisation, les agents des deux Circonscriptions Financières ont quant à eux reçu suite une formation à l’utilisation de cette plateforme, afin d’être plus efficaces dans le traitement ou les réponses à donner aux préoccupations postés par les usagers clients.