PROMOTION DU TOURISME: La Côte d’Ivoire présente sa stratégie à la Banque Africaine de Développement

« Sublime Côte d’Ivoire ». Tel est le nom donné à la stratégie que les autorités ivoiriennes entendent mettre en place pour promouvoir davantage le tourisme ivoiren. Cette stratégie dont l’objectif est de faire du pays la 5ème puissance touristique du continent à partir de 2025, a été présentée
au vice-président de la Banque africaine de développement, en charge du secteur privé, de l’infrastructure et de l’industrialisation, Pierre Guislain. C’était le 25 avril 2019, en présence de Siandou Fofana, ministre ivoirien du Tourisme. « Nous sommes venus partager avec la Banque cette nouvelle vision de la Côte d’Ivoire et obtenir votre soutien ainsi que votre accompagnement en matière de financement.
Il faut que vous nous aidiez à capter des ressources afin de réaliser ce projet », a déclaré le ministre. Selon Siandou Fofana, la mise en œuvre de la stratégie « Sublime Côte d’Ivoire » nécessitera un investissement de 5,8 milliards de dollars et portera sur la réalisation de neuf projets phares. « Parmi ceux-ci, nous pouvons citer « Abidjan business city », qui sera un point central pour les congrès dans le pays. Actuellement, nous ne disposons pas de centre de conférence et nous ne pouvons accueillir 5 000 personnes dans une salle. Il y a donc nécessité à aller très vite de ce côté-là. Nous aurons également « une Belle plage pour tous » avec une façade maritime de 550 km, pas encore exploitée. En outre, nous aurons la construction d’un parc de loisirs sur 100 hectares, lieu de distraction de la sous-région, des voyages de presse et la mise en valeur de sept zones phares touristiques », a-t-il détaillé.

Pour accompagner les projets, neuf réformes ont été annoncées : le renforcement du code du tourisme, la mise en place de zones d’utilité touristique avec une réserve foncière de 6 000 hectares, la création d’une banque de projets dans le secteur touristique, la refonte du guichet unique, le renforcement de la sécurité et la santé, le développement du secteur aérien pour l’accueil de 3 millions de passagers, par an, à l’aéroport et la formation qualifiée de 230 000 personnes.
« Tout ceci sera vecteur de création d’emplois et nous entendons en créer 375 000. A partir de 2025, nous envisageons d’accueillir 4 à 5 millions de touristes (3,08 millions en 2016 et 3,47 millions en 2017) afin de faire de ce secteur le 4ème pilier économique du pays et devenir la 5ème puissance touristique du continent et surtout le co-leader du tourisme d’affaires en Afrique », a ajouté le ministre. En réponse, le vice-président de la Banque, Pierre Guislain, a salué les progrès réalisés en Côte d’Ivoire.