Autres Distinctions

ASCOM 2021: Le Trésor Public décroche le grand prix de la meilleure communication institutionnelle

La Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique, à travers la Direction de la Communication et des Relations Publiques (DCRP) a décroché le grand prix de la meilleure communication institutionnelle, lors de la 8e édition des AS de la Communication, du Marketing et de l’Évènementiel (ASCOM) 2021 placée sous le patronage de M. Amadou Coulibaly, ministre de la Communication, des médias et de la francophonie.

Le prix a été remis le jeudi 10 juin 2021 à Abidjan –Plateau au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée en présence de plusieurs membres du Gouvernement ivoirien et du ministre de la Communication et des médias, porte-parole du Gouvernement de la République du Congo, M. Thierry Moungalla, invité d’honneur.

Selon le promoteur de l’évènement, M. Michel Russel LOHORÉ, cette édition des ASCOM qu’il a voulu placer sous le sceau de la résilience et de l’audace, au regard du contexte actuel marqué par la Covid-19, récompense ainsi les entreprises et professionnels du secteur de la communication qui se sont illustrés par leur talent, la compétence et des performances remarquables.

Justifiant le choix porté sur la Direction de la Communication et des Relations Publiques le Jury des ASCOM a relevé que ce Service a su déployer efficacement la politique de communication du Trésor Public, malgré la Covid-19. Contribuant ainsi à la consolidation de l’image et de la notoriété de cette Administration tant auprès de ses clients internes et externes ainsi que de ses partenaires.

Recevant ce prix, M. KOBENAN Norbert a exprimé la reconnaissance du Trésor Public, au jury, au nom du Directeur Général, M. ASSAHORÉ Konan Jacques, d’avoir reconnu les mérites du Trésor Public. Rappelant que l’Institution a été certifiée depuis 2019, à la norme ISO 9001 version 2015 sur l’ensemble de ses processus et métiers, M. KOBENAN Norbert, citant le Directeur Général, a indiqué que le Trésor Public s’est engagé à faire encore mieux son travail afin de satisfaire davantage ses clients et partenaires et contribuer efficacement au développement de la Côte d’Ivoire.

Mardi 15 juin 2021, M. KOBENAN Norbert a présenté et remis le prix au premier responsable du Trésor Public, M. ASSAHORÉ Konan Jacques. Il lui a encore traduit sa reconnaissance pour la confiance et surtout, d’avoir fait de la Communication un pilier essentiel de son Management.

En retour, le Directeur Général, visiblement très heureux de ce prix, a aussi marqué sa fierté à l’égard de la Direction de la Communication et des Relations Publiques et de son Directeur. M. ASSAHORÉ a notamment souligné que, chaque fois que ses services ou ses collaborateurs sont récompensés, c’est lui en effet qui se sent plus honoré. Puis, il a invité le DCRP et ses collaborateurs, à maintenir la dynamique afin de demeurer des modèles.

Ainsi, après le prix de la meilleure Direction de la communication des structures d’État de Côte d’Ivoire et celui du meilleur Directeur de la communication des structures d’État de Côte d’Ivoire obtenus en 2019, la DCRP vient à nouveau d’honorer le Trésor Public pour la troisième fois.

 

Innovation et Amélioration de la qualité de service: Le Trésor Public offre un prix panafricain à la Côte d’Ivoire

Après avoir glané de nombreux lauriers au cours de ces dernières années, le Trésor Public est à nouveau distingué, au niveau panafricain. Ce prix lui a été décerné le 20 juin 2018 à Marrakech, au Maroc, par le Centre Africain de Formation et de Recherche Administrative pour le Développement (CAFRAD).
Réceptionné par le Ministre de la Fonction publique, M. Issa COULIBALY, en sa qualité de représentant de la Côte d’Ivoire au sein du Conseil d’Administration du CAFRAD, ce prix a été transmis au Ministre de l’Economie et de Finances, M. Adama KONÉ qui l’a, à son tour, remis officiellement au Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique, M. ASSAHORÉ Konan Jacques, lundi 17 septembre 2018, au cours d’une cérémonie organisée à cet effet, à l’immeuble Sciam, à Abidjan Plateau.
Séance tenante, le premier responsable du Trésor Public, a dédié cette distinction à son ministre de Tutelle. « En effet, c’est au Ministre Adama KONÉ que revient véritablement cette distinction, car travailler à sa suite présente pour moi un double enjeu ; à savoir celui de la continuité qui me permet de m’appuyer sur les acquis obtenus sous sa gestion et, d’autre part, celui du défi qui me met dans l’obligation de faire plus », a souligné M. ASSAHORÉ.
Ce qui a particulièrement marqué la CAFRAD, c’est le ‘’Mangement Orienté Performance’’ du Trésor Public. Cet outil de gestion tel que proposé par le Trésor Public, a souligné le Directeur Général, repose sur un Plan Stratégique de Développement (PSD) 2016-2020, bâti autour de quatre axes qui ont pour noms : accélération de la modernisation des outils et des méthodes de gestion ; accroissement et pérennisation des capacités de financement de l’État ; amélioration de la transparence et de la gouvernance ; renforcement des capacités opérationnelles et du bienêtre social du personnel.
Outre le PSD 2016-2020, M. ASSAHORÉ a également mentionné le Système de management intégré qualité – engagements de service – contrôle interne et des maitrises des risques. Les deux autres atouts du Trésor Public, qui ont fait sa force résident, selon lui, dans son dispositif d’évaluation des performances avec fixation des objectifs individuels et le suivi-évaluation du plan d’actions des processus et des activités gérées en projets. « La mise en place de tout ce dispositif qui a su retenir l’attention du jury nous a permis de réaliser d’importantes avancées au niveau de l’orientation de notre stratégie institutionnelle et de la gestion de nos ressources humaines », s’est félicité le Directeur Général. Qui n’a pas manqué de saluer le travail d’équipe de l’ensemble de ses collaborateurs et surtout les membres du comité de Direction venus nombreux prendre part à cette cérémonie.
Prenant la parole, le Ministre de Tutelle, M. Adama KONÉ n’a pas caché sa fierté. A son tour, il a dédié cette distinction d’envergure internationale, au chef de l’État, SEM Alassane OUATTARA, qui selon lui, n’a de cesse d’encourager toutes les actions allant dans le sens de l’excellence et de la qualité du service public.
Le Ministre a tenu également à adresser ses félicitations au Directeur Général et à ses collaborateurs. « Je tiens à vous exprimer, à vous-mêmes, à votre équipe de direction ainsi qu’à tous vos collaborateurs ma satisfaction et mes encouragements, pour l’image et la crédibilité du Trésor Public que vous continuez de préserver, par la qualité de votre travail », a ajouté le ministre KONÉ. Intervenant dans la même veine, le Ministre de la Fonction Publique, a aussi salué cette performance du Trésor Public. « L’obtention de ce prix démontre que l’excellence et la performance dont nous en avons tous ici la preuve, n’est pas un vain mot dans la Fonction Publique ivoirienne, mais elle est une réalité bien vivante de la qualité du travail aussi, au service du Gouvernement et plus généralement au service de l’État de Côte d’Ivoire et nos concitoyens. Continuons donc de transformer notre Administration pour que la Côte d’Ivoire étonne positivement et agréable le reste du monde», a-t-il indiqué.
Un prix qui, ajoutera Madame, le ministre de la Modernisation de l’Administration et de l’Innovation du Service Public, Raymonde GOUDOU, fait la fierté de toute l’administration publique ivoirienne.

Prix d’Invité d’Honneur aux Journées du banquier

 

 

« Explorer et démontrer les vertus de l’éducation financière comme outil de développement ». Tel est l’objectif général des « Journées du Banquier » ouvertes ce lundi 11 décembre 2017 à l’espace Latrille Events à Abidjan Cocody. A cette occasion le Trésor Public a animé une conférence sur le thème : « Promotion de l’Education Financière en Côte d’ivoire : vision du Trésor Public »

Cette communication a été prononcée par M. Kouamé Haccandy Yves, Conseiller Technique, représentant le Directeur Général du Trésor Public, Monsieur ASSAHORE Konan Jacques.

Après avoir fait l’état des lieux, relevé les insuffisances, le conférencier a situé l’enjeu de l’engagement de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique en matière de promotion de l’éducation financière.

L’éducation financière est définie comme « le processus par lequel des consommateurs/investisseurs financiers améliorent leur connaissance des produits et concepts financiers, et acquièrent, au moyen d’une information, d’une formation ou d’un conseil objectif, les compétences et la confiance nécessaires pour mieux comprendre les risques et les opportunités de la finance, faire des choix raisonnés, savoir où trouver conseil et savoir quoi faire pour améliorer leur bien-être financier ».

En effet, le Trésor Public, a indiqué le Conseiller Technique, entend promouvoir l’éducation financière pour encourager le recours aux services financiers et permettre des choix éclairés.

Il s’agit aussi, pour cette Institution de mieux faire comprendre les mécanismes financiers, mieux faire connaître les produits et services financiers, afin d’amener les populations à mieux décider.

Dans son développement, le conférencier a souligné que l’éducation financière n’est certes pas une panacée, mais qu’elle était devenue impérative face à un secteur financier en forte mutation.

Ainsi, en plus des campagnes de sensibilisation sur la bancarisation à Abidjan et à l’intérieur du pays, le Trésor Public, à travers la Direction des Etablissements de Crédit et des Finances Extérieures (DECFINEX), entend réaliser à moyen terme un diagnostic de la situation et élaborer une stratégie nationale d’éducation financière.

En 2018, plusieurs actions sont prévues. Le représentant du Directeur Général a cité entre autres la mise en place de programmes/projets de formation, la mise en place d’un réseau d’acteurs composé de porteurs d’initiatives, des relais, des partenaires techniques et financiers et des formateurs.

Ces actions, selon M. Kouamé Haccandy Yves, devront aider à la conception de bases de données nationales dédiées à l’éducation financière.

Il convient de souligner que le gouvernement a fait de l’inclusion financière une priorité nationale. Le Trésor Public, tout en s’inscrivant dans cette dynamique, œuvre ainsi à la mise en œuvre de cette politique pour accompagner efficacement le développement économique et social en Côte d’Ivoire.

 

Prix du Partenariat Administration Publique

« Explorer et démontrer les vertus de l’éducation financière comme outil de développement ». Tel est l’objectif général des « Journées du Banquier » ouvertes ce lundi 11 décembre 2017 à l’espace Latrille Events à Abidjan Cocody. A cette occasion le Trésor Public a animé une conférence sur le thème : « Promotion de l’Education Financière en Côte d’ivoire : vision du Trésor Public »

Sofitel Hôtel Ivoire a abrité ce lundi 13 novembre 2017 la troisième édition de la journée Nationale de Partenariat Public-Privé (JNP). La thématique retenue pour cette année est : « l’«Encadrement du Secteur Informel : source de croissance et de compétitivité de notre économie».

A la faveur cette journée, le Comité de Concertation Etat-Secteur Privé a proclamé les résultats de la deuxième édition du prix JNP 2017. Ainsi, au titre du Prix du Partenariat Administration Publique, la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique a été déclarée Lauréate au terme des évaluations avec 218 points sur 264, soit une moyenne de 16.5. Les critères de choix sont la contribution de cette Institution à la politique de développement du secteur privé et la facilitation des rapports avec le secteur prié. Les structures candidates sont la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale, le Centre de Promotion des Investissements de Côte d’Ivoire, la Direction générale des impôts, la Direction générale des Douanes, la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité publique et de l’Agence de Gestion et de Développement des Infrastructures Industrielles (AGEDI).

L’édition 2017, comme l’a indiqué le Ministre de l’Economie et des Finances, à l’ouverture des travaux, se veut être le cadre d’échanges propices à la présentation des réformes et des efforts consentis par l’Etat, à l’expression des attentes et des difficultés rencontrées par le Secteur Privé, à la définition de perspectives de collaboration pour un partenariat judicieux entre les deux parties et aux réflexions autour de questions stratégiques pour le développement économique de notre pays.

Le secteur informel occupe une place importante dans l’économie de la Côte d’Ivoire comme dans la plupart des pays en voie de développement qui font face à la problématique de structuration de ce secteur.

Depuis quelques années, la part du secteur informel dans la croissance économique nationale s’est fortement accrue, en raison de la longue période d’instabilité qu’a connue le pays avec pour corollaire la réduction subséquente de l’emploi dans le secteur formel.