Management de proximité : ASSAHORÉ en parfaite symbiose avec la CF de Daoukro

Présent dans l’Iffou, le samedi 14 septembre 2019, pour soutenir un de ses proches collaborateurs, le Conseiller Technique MÉA Aimé Nazaire, frappé par le deuil, le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique, M. ASSAHORÉ Konan Jacques, en a profité pour faire d’une pierre deux coups. En rendant une visite de travail à ses collaborateurs de la Circonscription Financière de Daoukro.

L’accueil royal dont a été l’objet le premier responsable du Trésor Public, mais aussi et surtout la qualité des échanges entre le visiteur de marque et ses hôtes ont  amplement confirmé qu’ASSAHORÉ Konan Jacques et ses collaborateurs de la Circonscription Financière de Daoukro sont en parfaite symbiose.

Du Plan Stratégique de Développement (PSD) 2016-2020 du Trésor Public, il en a naturellement été question. Et le Directeur Général en a profité pour rappeler les quatre axes majeurs qui sous-tendent le PSD, dont l’un des concepteurs, a-t-il révélé, se trouve être le Chef de la Circonscription Financière de Daoukro, M. KOUADIO Thierry Pacôme.

Ainsi, s’il a souligné dans les grands traits les axes du PSD liés à la modernisation des outils et méthodes de gestion, ainsi qu’à la mobilisation des ressources, le Directeur Général du Trésor Public a particulièrement insisté sur les deux autres axes relatifs à la bonne gouvernance et à la transparence, ainsi qu’à l’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel.

Pour ce qui est du volet relatif à l’amélioration des conditions de vie et de travail, le Directeur Général a indiqué qu’il était en train de se battre afin d’obtenir plus de crédits en vue de la réhabilitation les locaux du Trésor Public et permettre ainsi aux postes délocalisés de rejoindre leurs sites originels. ASSAHORÉ d’indiquer que les perspectives pour 2020 sur cette question sont plutôt bonnes.

Dans le registre social, ASSAHORÉ Konan Jacques a annoncé la livraison des premières maisons du projet immobilier de la Direction Générale pour la fin de l’année 2019. Mais aussi du lancement, pour le début de l’année 2020, de la deuxième vague de construction qui va concerner les cadres moyens et supérieurs.

Évoquant la cantine en construction à la Cité Financière d’Abidjan, le Directeur Général a fait savoir que contrairement à ce qui se raconte, c’est un projet qui ne coûtera pas un franc à l’agent du Trésor Public. Puisque c’est un projet en BOT qui devrait revenir à la Caisse de Retraite complémentaire du Trésor (CRAT) après 15 ans d’exploitation.

« Je penche personnellement pour que les opérateurs continuent d’exploiter la cantine, vu que la CRAT n’est pas restauratrice, et que l’on nous reverse des redevances », a-t-il proposé.

Concernant la prise en charge médicale, le Directeur Général a annoncé la reprise des visites systématiques pour le début de l’année 2020 et insisté sur leur caractère désormais obligatoire. Non sans se réjouir de l’avènement de la politique de prise en charge des pathologies sévères.

« Il n’y a plus d’agents décédés par faute de prise en charge médicale », s’est-il réjoui.

ASSAHORÉ Konan Jacques s’est aussi exprimé sur le système d’évaluation des performances qui n’est, à l’en croire, pas une sanction. Mais un moyen de promotion et de récompense des meilleurs.

La qualité comptable ainsi que le Fonds de Solidarité des Agents du Trésor de Côte d’Ivoire (FOSAT-CI) ont aussi été abordés par l’orateur. Ainsi, tout en indiquant aux comptables des ficelles en vue d’améliorer les données comptables, il a exhorté l’ensemble des agents à ne pas se détourner du FOSAT-CI qui reste, selon lui, un merveilleux instrument de solidarité.

Par ailleurs, ASSAHORÉ Konan Jacques a expressément invité les agents de la Circonscription Financière de Daoukro à améliorer leurs rapports avec les usagers, mais surtout avec le ‘’dieu’’ argent, les deniers publics.

« J’ai demandé à l’Inspection Générale du Trésor (IGT) de faire une inspection intégrale de tous les Postes Comptables », a-t-il officiellement annoncé. Invitant ses collaborateurs de l’Iffou à se montrer dignes de confiance et à apprendre à vivre avec ce qu’ils gagnent.

Peu avant, les agents, par la voix du Trésorier Général KOUADIO Thierry Pacôme, avait exprimé leur joie de voir le rêve longtemps caressé devenir enfin une réalité. Non sans avoir pris soins de remettre à leur hôte un livre blanc récapitulant toutes leurs doléances.