Activité boursière : L’incertitude grandissante de la BCEAO

En raison de la baisse d’activités au niveau de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) se dit inquiète. Elle l’a relevé dans son dernier Rapport sur la politique monétaire dans l’UEMOA, publié en septembre sur son site (www.bceao.int).
Selon ledit rapport, durant le deuxième trimestre 2019, l’activité boursière sous-régionale s’est inscrite en baisse. L’indice global, le BRVM Composite, a fléchi de 9,6% pour clôturer à 157,79 points à fin juin 2019 contre 174,50 points à fin mars 2019. En particulier, l’indice des dix valeurs les plus actives, le BRVM10, s’est situé à 150,67 points à fin juin 2019, en recul de 11,5% ou 19,65 points par rapport à mars 2019. En rythme annuel, les indices BRVM Composite et BRVM10 se sont repliés de 28,7% et 26,7% respectivement.
Hormis l’indice des « Autres Secteurs » (0,0%), tous les indices sectoriels se sont inscrits en baisse sur le trimestre sous revue : « Agriculture » (-28,5%), « Transport » (-23,8%), « Services Publics » (-13,9%), « Distribution » (-8,1%), « Industrie » (-6,0%) et « Finances » (-2,1%).
La capitalisation boursière de l’ensemble des titres cotés sur le marché s’est élevée à 8.409,4 milliards à fin juin 2019, soit une progression de 20,5 milliards ou 0,2% par rapport à fin mars 2019. Cette évolution résulte de l’accroissement de la capitalisation du marché des obligations (+231,1 milliards ou +6,6%), amoindri par la contraction de celle du marché des actions (-210,6 milliards ou -4,3%) sur la période. L’analyse sur une base annuelle laisse apparaître une baisse de 1.051,1 milliards ou 11,1% de la capitalisation boursière globale.

(Source : Bceao)