Audit de surveillance du SMQ du Trésor Public: Les chances de maintien de la Certification Globale intactes

Débuté le 10 janvier 2021 pour s’achever le 25 janvier 2021, l’audit de surveillance du Système de Management de la Qualité (SMQ) du Trésor Public, préparatoire au premier audit de suivi dont le troisième devrait déboucher sur le maintien ou non de la Certification Globale du Trésor Public à la norme ISO 9001 version 2015, a livré ses résultats, ce mardi 2 février 2021. À l’occasion de la restitution du rapport provisoire qui s’est déroulée à la salle de conférence DIBY Koffi Charles de la Direction Générale à Abidjan -Plateau.

Au nom des cabinets Green Way International et Deryel International, M. AHEVOULIE Kouadio Denis, Auditeur en chef, a officiellement conclu que le SMQ du Trésor Public, après près deux semaines d’audit dans la quasi-totalité des services, aussi bien à Abidjan qu’à l’intérieur du pays, reste globalement conforme à la norme ISO 9001 version 2015.
« Sauf cas de force majeure, le Trésor Public devrait pouvoir conserver son certificat », a martelé AHEVOULIE Kouadio Denis, à la grande satisfaction du Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique, ASSAHORÉ Konan Jacques. Qui a donné des instructions afin que soient mises en œuvre les mesures correctives relatives aux constats établis par les Auditeurs.

Dans les détails, les cabinets ont eu à relever 7 points forts, 1 Non -Conformité Majeure, 4 Non-Conformités Mineures, 128 Points Sensibles et 11 pistes de progrès. Parmi ces derniers, on peut citer, pêle-mêle, la délocalisation des Postes Comptables Rattachés, le fait que les indicateurs de processus n’atteignent pas toujours leur cible dans plusieurs cas ou encore les défaillances constatées dans la gestion des infrastructures de surveillance et de sécurité.

Quant à la Non-Conformité Majeure, elle est liée au fait que le dispositif de traitement prévu à cet effet n’est souvent pas mis en œuvre par les processus ou les Trésoreries Générales. Sur la question, ASSAHORÉ Konan Jacques a insisté pour que tous les acteurs rectifient au plus vite le tir. Vu que c’est un constat qui avait déjà été établi lors de l’audit de certification.

L’autre sujet à l’ordre du jour de cette rencontre était relatif à l’évaluation des Auditeurs Internes du Trésor Public, qui s’est déroulée parallèlement à l’audit de surveillance. À ce niveau, les Auditeurs Internationaux ont estimé que les Auditeurs du Trésor avaient le niveau requis. Même s’ils ont suggéré un renforcement des capacités, en vue de leur permettre de conduire, seuls, une opération d’audit.