Avant la succession de Christine Lagarde: Le FMI œuvre pour la suppression de la limite d’âge pour le poste de DG

Dans un communiqué daté du 21 aout 2019, le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a demandé aux gouverneurs de se prononcer sur la limite d’âge pour le poste de directeur général de l’institution.
« Aujourd’hui, le conseil d’administration a recommandé au conseil des gouverneurs du FMI de procéder à un vote sur la suppression de la limite d’âge actuellement en vigueur pour le poste de directeur général du FMI. Depuis 1951, la Réglementation générale du FMI interdit la désignation d’un candidat âgé de 65 ans ou plus au poste de directeur général et ne permet pas au titulaire du poste d’exercer ses fonctions au-delà de son 70e anniversaire. La suppression de la limite d’âge permettrait de rendre les conditions de désignation du directeur général conformes à celles applicables aux membres du conseil d’administration, présidé par le directeur général, et au président du Groupe de la Banque mondiale, qui ne sont sujets à aucune limite d’âge», indique le communiqué.
Une proposition importante qui coïncide avec la sélection du successeur de Christine Lagarde, directrice générale sortante, qui quittera ses fonctions le 12 septembre.
Pour être adoptée, la proposition doit recueillir une majorité simple des voix exprimées, sous réserve d’une participation minimale d’une majorité des gouverneurs détenant deux tiers du nombre de voix attribuées. Le vote est prévu du 21 août au 4 septembre.