BALANCE DES PAIEMENTS 2019: Le déficit courant en nette amélioration

Consolidés le 8 décembre 2020, les comptes extérieurs de la Côte d’Ivoire, au titre de l’année 2019, ont été présentés officiellement le mercredi 23 décembre 2020, à l’occasion de la traditionnelle Journée de diffusion des comptes extérieurs, que présidait le Ministre de l’Économie et des Finances, M. Adama COULIBALY.

Le Ministre a ainsi annoncé officiellement que le solde courant, l’un des principaux indicateurs d’analyse macroéconomique de la Balance des Paiements, est ressorti déficitaire de 790,3 milliards de F CFA en 2019, soit 2, 3 % du Produit Intérieur Brut (PIB). Un déficit, à l’en croire, qui était plus prononcé en 2018, avec un chiffre de 1268, 9 de F CFA, soit 3, 9% du PIB.

« Ceci atteste, bien évidemment, de la viabilité des comptes extérieurs de la Côte d’Ivoire. Puisqu’ il faut le rappeler, le seuil critique empirique du déficit courant est fixé à 5% du PIB, selon le Fonds Monétaire International (FMI) », s’est -t-il cependant félicité.

Puis, M. Adama COULIBALY de rassurer les opérateurs économiques ainsi que les partenaires au développement sur le fait que le Gouvernement continue de mettre l’accent sur les réformes visant la transformation structurelle de l’économie nationale et l’attractivité des capitaux étrangers, par l’amélioration de l’environnement des affaires.

Une disposition gouvernementale, a-t-il souligné, qui nécessite donc que ledit Gouvernement dispose, à bonne date, de statistiques fiables sur les comptes extérieurs de la nation, ainsi que sur les autres comptes macroéconomiques, notamment les statistiques des Finances Publiques.

Le Ministre s’est aussi félicité de la parfaite collaboration qui a prévalu entre les chefs d’entreprises et le Comité de Balance des Paiements. Ce qui se traduit par un taux de réponse de 88,1%, en dépit de la Covid -19.
Peu avant, intervenant en sa qualité de Président du Comité de la Balance des Paiements et à la suite du Directeur National de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), M. COULIBALY Choilio, dont l’institution en assure le secrétariat technique, le Directeur Général du Trésor Public, M. ASSAHORÉ Konan Jacques, a insisté sur l’impact que la Covid -19 a eu sur les activités dudit Comité.

Aussi afin de maintenir le taux de réponses aux questionnaires à un niveau élevé et garantir ainsi l’exhaustivité et la fiabilité des données nécessaires à la production des comptes extérieurs de la Côte d’Ivoire, le Comité de la Balance des Paiements s’est-il donné les moyens de renforcer la communication et la sensibilisation des répondants, via les canaux électroniques, numériques et digitaux. En lieu et place des activités ordinaires tenues en présentiel.

Évoquant l’organisation d’une Journée de diffusion des Comptes Extérieurs, M. ASSAHORÉ Konan Jacques a indiqué qu’elle était une sorte de retour d’informations pour les acteurs économiques de premier plan, les spécialistes et les partenaires au développement. Mais qu’elle était aussi l’occasion de mener, de concert, la réflexion sur la santé économique et financière du pays, au regard des tendances dégagées au niveau des principaux soldes de la Balance des Paiements et de la position extérieure globale.

Au terme des travaux, le Directeur de Cabinet Adjoint, M. BAMBA Vassogbo, au nom du Ministre Adama COULIBALY, a réitéré l’entière satisfaction du Ministère de l’Économie et des Finances pour le taux de réponses aux questionnaires de 88, 1%.
Avant de relever que les échanges de bien et services avec l’extérieur, en 2019, se sont soldés pour la Côte d’Ivoire par un fort excédent de 533 milliards de F CFA, contre un faible niveau de 60 milliards de F CFA en 2018. Alors que le déficit structurel est demeuré à un niveau élevé de 1 313, 2 milliards de F CFA, avec une grande part attribuable à la facture du fret international qui a occasionné une sortie nette de devises de plus de 830 milliards de F CFA en 2019.

M. BAMBA Vassogbo a aussi indiqué que le solde général global de la Balance des Paiements était excédentaire de 477, 7 milliards et aura permis ainsi de consolider les avoirs extérieurs nets. Non sans rappeler le solde courant déficitaire de 790, 3 milliards de F CFA, représentant 2,3 % du PIB.
Tirant les conclusions de ces chiffres, le Directeur de Cabinet adjoint a appelé à la poursuite des efforts sectoriels en vue de l’amélioration du solde courant de la Balance des Paiements et de l’attractivité des capitaux privés étrangers nécessaires au financement durable des besoins de l’économie ivoirien. Le Gouvernement, selon lui, étant disposé à apporter une réponse appropriée à chacune des préoccupations dégagées à l’issue des travaux.