Bonne gouvernance au Trésor Public : Les acteurs s’approprient le dispositif de lutte contre la fraude et la corruption

Un atelier consacré au renforcement des capacités des responsables de service sur le dispositif de lutte contre la fraude et la corruption s’est ouvert le mardi 17 août 2021 à l’Institut de Formation et de Renforcement Diby Koffi Charles sis à Yopougon.

Initié par le Trésor Public à travers l’Inspection Générale du Trésor, dans le cadre de la promotion de la bonne gouvernance, cet atelier vise, selon M. le Directeur Général Adjoint AHOUSSI Arthur, présidant la cérémonie, à familiariser l’ensemble des acteurs avec les risques de fraude et de corruption de sorte à définir les mesures de contrôle appropriées pour les endiguer.
« Il nous a donc paru logique d’inscrire la mise en œuvre du dispositif de lutte contre la fraude et la corruption au titre des projets du Plan Stratégique de Développement (PSD) 20212-2025, afin de réaffirmer notre engagement en faveur de la bonne gouvernance au cœur de notre système de management » a-t-il affirmé.

M.AHOUSSI qui a apprécié la sensibilisation a souligné que la corruption est une gangrène qui détruit l’appareil de l’Etat et la population. Il a souhaité que chaque acteur adhère, s’approprie le dispositif et s’implique dans la lutte.

Pour être efficace, dira le Directeur Général Adjoint, le déploiement du dispositif de lutte contre la fraude et la corruption ne saurait se limiter aux acquis des responsables de service. La véritable cible demeure les collaborateurs dans les différents services.
« Vous devez, en effet, veiller à ce que chaque agent du Trésor Public s’approprie les dispositions de la Politique de lutte contre la fraude et la corruption et le code d’éthique et de déontologie révisé et soit suffisamment sensibilisé à chaque processus de notre institution. À cette fin, je vous engage à prendre les dispositions nécessaires pour organiser des sessions de formation et de sensibilisation de vos agents et à en faire un reporting à la Direction Générale » a-t-il conclu.

Selon, M. DOFERE Koné, Inspecteur Général du Trésor, en inscrivant le dispositif de lutte contre la fraude et la corruption dans le PSD du Trésor Public, le Directeur Général a voulu donner à la politique anti-fraude et anti-corruption un caractère prioritaire au cœur de son système de management mais aussi et surtout ériger la bonne gouvernance en thématique centrale dans la stratégie institutionnelle du Trésor Public.

Au cours de cette formation, les acteurs seront éclairés sur la politique de lutte contre la fraude et la corruption, la cartographie et le dispositif de maitrise des risques de fraude et de corruption, et enfin sur le code d’éthique et de déontologie des agents du Trésor Public révisé et le référentiel des sanctions.