Électricité et santé: La Bad décaisse 9 milliards de Fcfa en faveur du Mali

Le Mali et la Banque africaine de développement ont signé, le mardi 5 mars à Abidjan, des accords de financement pour trois projets d’un montant total de quelque neuf milliards de francs CFA, portant sur l’autonomisation des femmes, le développement de mini-centrales hydroélectriques et l’imagerie médicale.
Le premier projet, portant sur l’autonomisation des femmes dans la filière karité, bénéficie d’un premier prêt de 1,67 milliard de francs CFA (FCFA) du Fonds africain de développement et d’un second de 2,24 milliards FCFA du Fonds spécial du Nigéria. Ces prêts doivent permettre un accroissement des revenus des femmes dans les régions de Ségou, Sikasso, Kayes, Koulikoro (nord du Mali). Ils doivent également permettre aux coopératives de décupler leur chiffre d’affaires annuel. Quelque 2 000 emplois permanents et 40 000 temporaires devraient être créés.
Le projet de développement de mini-centrales hydroélectriques et de réseaux électriques de distribution associés est soutenu par un don de cinq milliards FCFA de la part du Fonds d’investissement climatique.
Il permettra la construction de deux centrales hydro-électriques de Djenné (nord-ouest du pays) (7 KVA) et Talo (2 KVA). Plus de 7 500 ménages seront raccordés ainsi qu’environ 200 entreprises artisanales et minières situées dans la zone.
Enfin, le don de 368 millions FCFA accordé par la coopération coréenne (KAOFEC) est destiné au financement de trois études de pré-faisabilité dans le cadre du projet de transfert technologique et de compétences en imagerie médicale au Mali. Ces études permettront au gouvernement d’améliorer la qualité du diagnostic en imagerie médicale.
La Banque africaine de développement finance actuellement 24 projets en cours d’exécution au Mali. Depuis 1964, la coopération du Mali avec la Banque a permis de financer 118 projets pour un montant total de 1 500 milliards FCFA.