Élimination de la pauvreté dans le monde: La Banque mondiale préconise plus d’investissements

Dans son dernier rapport rendu public ce mercredi 19 septembre 2018, l’institution financière internationale, la Banque mondiale s’est partiellement réjouie du recul du niveau du taux de pauvreté dans le monde. Selon ledit rapport, dans le monde, de moins en moins de personnes vivent dans l’extrême pauvreté, mais le rythme de la baisse des taux de pauvreté ralentit et fait craindre des difficultés pour atteindre l’objectif de mettre fin à la pauvreté d’ici 2030.
La Banque mondiale souligne ainsi la nécessité d’accroître les investissements pour améliorer la situation des plus démunis. Selon les données de la Banque mondiale, le pourcentage de personnes vivant dans l’extrême pauvreté est tombé au niveau sans précédent de 10 % en 2015, contre 11 % en 2013. Le nombre de personnes vivant avec moins de 1,90 dollar par jour a baissé de 68 millions pendant cette période et s’établissait à 736 millions en 2015. « Au cours des 25 dernières années, plus d’un milliard de personnes dans le monde sont parvenues à sortir de l’extrême pauvreté, et le taux mondial de pauvreté n’a jamais été aussi bas qu’aujourd’hui.
C’est l’une des plus grandes réussites de notre temps, souligne Jim Yong Kim, président du Groupe de la Banque mondiale. Avant d’interpeler les grands décideurs du monde ainsi que les chefs d’États et de Gouvernements. « Si nous voulons mettre fin à la pauvreté d’ici 2030, il nous faut accroître massivement les investissements, en particulier dans le développement du capital humain, afin de favoriser la croissance inclusive indispensable pour aider ceux qui vivent encore dans le dénuement. Nous n’avons pas le droit d’échouer ». Pour rappel, le taux d’extrême pauvreté est passé sous la barre des 3 % dans deux régions : l’Asie de l’Est-Pacifique et l’Europe-Asie centrale. La région Moyen-Orient et Afrique du Nord, qui affichait un taux inférieur à 3 % en 2013, a régressé en 2015 en raison des conflits en Syrie et au Yémen. En Afrique subsaharienne, le taux de pauvreté est passé de 42,5% à41,1%.