En visio-conférence avec les CF d’Aboisso, Abengourou et Agnibilékro: ASSAHORÉ Konan Jacques : «L’échéance du 30 novembre 2019 n’est pas négociable »

Face aux agents des Circonscriptions Financières d’Aboisso, Abengourou et Agnibilékro, le lundi 20 mai 2019, à l’occasion d’une visio-conférence, le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique, M. ASSAHORÉ Konan Jacques, est revenu sur l’échéance de la Certification Globale de l’institution fixée au 30 novembre 2019. « L’échéance du 30 novembre 2019 n’est pas négociable », a martelé le Directeur Général. Invitant ses collaborateurs d’Aboisso, d’Abengourou et d’Agnibilékro à s’inscrire résolument dans la démarche qualité, en respectant à la lettre les engagements de service et en travaillant selon les outils mis en place à cet effet.
« Ce qui m’intéresse, c’est plus le comportement que nous devrions avoir vis-à-vis de nos usagers/clients », a insisté le premier responsable du Trésor Public. Qui, a aussi mis l’occasion à profit pour interpeller les uns et les autres sur la tenue de la comptabilité. À l’en croire, la production de la balance des comptes est de plus en plus difficile parce que la comptabilité n’est pas bien tenue.
« Cela est devenu récurrent parce que tous les acteurs ne jouent pas leurs rôles. Ils ne procèdent plus aux vérifications qui s’imposent. Ainsi, chaque fois que vous auriez à faire une fiche de rectification, c’est que votre contrôle interne n’aura pas fonctionné et donc vous n’aurez pas fait votre travail », a-t-il poursuivi.
Pour le reste, le mode opératoire consacré en la matière a été scrupuleusement respecté. Comme il le fait à chaque fois, le Directeur Général a rappelé, en introduction, les quatre axes prioritaires du Plan Stratégique de Développement 2016-2020 du Trésor Public et insisté sur la politique sociale qui a permis d’améliorer substantiellement le cadre de travail et le bien-être social des agents du Trésor Public.
Après que les Trésoriers Généraux ont été priés de se retirer des salles, les agents se sont adressés directement au Directeur Général. Soulevant des préoccupations liées au cadre et matériel de travail, à la mobilité du personnel, au projet immobilier, ainsi qu’au fonctionnement du Fonds de Solidarité des Agents du Trésor de Côte d’Ivoire (FOSAT-CI).
Des préoccupations auxquelles le Directeur Général, qu’assistaient les deux Directeurs Généraux Adjoints, MM AHOUSSI Arthur et SANOGO Bafétégué, ainsi que les différents Directeurs et responsables concernés, a apporté des réponses. Prenant notamment l’engagement de régler ce qui pouvait l’être dans l’immédiat et promettant de régler au fur et à mesure ce qui pourrait l’être à moyen ou long terme.