États Généraux des Ressources Humaines du Trésor Public: Pour une meilleure valorisation des agents

Les États Généraux des Ressources Humaines de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique se sont déroulés du 23 au 25 juin 2021, à Grand -Bassam. Lors de ces assises qui revêtaient une importance toute particulière aux yeux du Top Management de cette Institution, il a été question de poser le meilleur diagnostic possible, en vue d’une meilleure valorisation des agents, ainsi que de leur épanouissement.

Pour mener à bien la réflexion, le comité d’organisation, piloté par M. AHOUSSI Arthur, Directeur Général Adjoint, a retenu quatre axes de réflexion portant sur la « Gestion des carrières et le développement des compétences », l’« Évaluation des performances », le « Cadre organique et mobilité du personnel», ainsi que la « Politique sociale ».
Pendant que certains participants, lors des travaux en plénière, pointaient du doigt la question du sous-effectif, notamment dans les postes de l’intérieur, d’autres, tels que les syndicats et associations corporatistes du Trésor Public insistaient, quant à eux, sur le plan de carrière et les revendications sociales.

Présidant en personne la cérémonie d’ouverture de ces assises, le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique, M. ASSAHORÉ Konan Jacques, a rappelé à l’assistance que la question des Ressources Humaines figure en bonne place dans sa politique managériale. Mieux, il en avait fait un argument de poids dans son dossier de candidature au poste de Directeur Général, en 2016, en proposant d’ériger en direction la fonction Ressources Humaines qui cohabitait alors avec celle des Moyens Généraux.

Un pari, a-t-il poursuivi, qui se traduira par un ensemble de réformes au niveau de la politique sociale dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Stratégique de Développement (PSD) 2016-2020 du Trésor Public.

Il s’est agi, selon lui, de la mutation opérée au niveau du Fonds de Solidarité des Agents du Trésor de Côte d’Ivoire (FOSAT-CI), rendant ainsi cet outil de solidarité plus performant, la mise en place de la plateforme de dialogue avec les syndicats qui a permis d’établir un dialogue direct et d’apaiser les incompréhensions, la mise en place de la Caisse de Retraite complémentaire des Agents du Trésor (CRAT), afin de mieux accompagner les agents à la retraite ; la prise en charge des pathologie sévères, face auxquelles les agents se trouvaient financièrement limités, et, surtout, le lancement de l’ambitieux projet de près de deux mille (2000) logements destinés aux agents, dont huit cents (800) ont été déjà livrés.

Malgré tous ces acquis, le Directeur Général a indiqué attendre beaucoup des résolutions de Grand-Bassam, en vue d’une meilleure implémentation du PSD 2021-2025 qui accorde également une place de choix à la question des Ressources Humaines.
Procédant, quant à lui, à la clôture desdites assises, AHOUSSI Arthur a félicité les différentes commissions pour les réflexions menées en amont et qui auront finalement rendu aisée la tenue des assises de Grand-Bassam.

Se félicitant, par ailleurs, du fait que les objectifs assignés aux travaux de Grand-Bassam avaient été amplement atteints, il n’a cependant pas manqué de lancer un vibrant appel à préserver les acquis, mais aussi à rechercher toutes les pistes correctives, sur la base des recommandations des États-Généraux, en vue d’une meilleure gestion des Ressources Humaines.

Il est bon de rappeler que depuis le mémorable séminaire- bilan du Trésor Public, tenu en 2001 à Yamoussoukro, qui a apporté plusieurs réformes, tant dans l’organisation que dans le fonctionnement de cette administration financière, la tenue de ces premiers États Généraux sur les Ressources Humaines marquera un tournant dans la vie de cette Institution qui revendique plus de 4.000 agents.