Financement des infrastructures et l'énergie en Afrique: La position des Africains défendue à Tokyo, en février

Une conférence sur le financement des infrastructures et l’énergie en Afrique se tiendra en février à Tokyo. Organisée par la Banque africaine de développement et l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), la conférence pré-TICAD 7 se tient le jeudi 14 février 2019 à Tokyo, sur le thème « Financement de la mise en œuvre de projets et opportunités d’investissement pour les infrastructures et l’énergie en Afrique ».

Cette conférence s’inscrit dans le cadre de la recherche de solutions aux multiples problèmes auxquels est confrontée l’Afrique, en matière de financement des infrastructures et de l’énergie. Car, faut-il rappeler, quoique la croissance économique en Afrique poursuit son embellie, avec un taux de croissance du PIB estimé à 3,5 % en 2018 et qui devrait atteindre 4 % en 2019 ; mais le continent affiche des besoins en infrastructures qui oscilleraient entre 130 et 170 milliards de dollars par an, sans lesquelles il pourra difficilement assumer le rythme élevé de sa croissance démographique, de son urbanisation et de la demande de consommation, outre sa trajectoire de développement économique. Or, ni le secteur public-gouvernements, ni les organismes donateurs- ne sauraient répondre seul à ces besoins immenses.

Les obstacles à l’investissement dans les secteurs de l’infrastructure et de l’énergie sont au cœur du programme de cette conférence, au cours de laquelle la Banque et la JICA proposeront également des solutions à développer avec le secteur privé, tirées de leurs expériences respectives. Pour rappel, cette conférence pré-TICAD 7 s’inscrit en amont de la 7e Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD), qui aura lieu du 28 au 30 août 2019 à Yokohama, au Japon.