GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES AMBASSADES: Payeurs et Régisseurs renforcent leurs capacités

Le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique, ASSAHORÉ Konan Jacques a ouvert le mercredi 13 novembre 2019, à Yamoussoukro, les travaux du séminaire de formation des Payeurs et Régisseurs de Côte d’Ivoire.
A l’initiative de l’Amicale des Payeurs et Régisseurs de Côte d’Ivoire à l’Étranger (APARCIE), ces comptables publics se sont retrouvés à la salle de conférence de la Trésorerie Générale de Yamoussoukro pour réfléchir sur le thème : « les paieries à l’étranger face au défi de la qualité comptable ».

Pour le Président de cette amicale, Kobenan ADJOUMANI, par ailleurs Payeur à Pretoria, le choix de thème offre l’opportunité de renforcer les capacités des Payeurs et Régisseurs à l’Étranger sur la production d’une comptabilité de qualité, répondant aux exigences d’exhaustivité, de fiabilité et surtout de sincérité.
Dans son discours d’ouverture, le Directeur Général a d’entrée de jeu indiqué que son Institution est préoccupée par l’amélioration de la gestion comptable et financière des représentations diplomatiques et consulaires de l’État de Côte d’Ivoire à l’Étranger

Pour ASSAHORÉ, la comptabilité est basée sur la confiance, car, soutient-il, c’est par la qualité de la reddition des comptes tenus par le Trésor Public que l’État rend compte au Parlement, de l’usage des deniers publics et du niveau de sincérité des comptes de la nation. C’est pourquoi, il a invité ses collaborateurs à jouer pleinement leur contribution à la mise en œuvre de la politique extérieure de la Côte d’Ivoire.

D’ailleurs, ayant conscience que le déploiement du dispositif de contrôle interne et de maitrise des risques constitue un facteur clé de l’atteinte de la qualité comptable, ASSAHORÉ estime que la certification prochaine de son Administration devrait modifier les habitudes et méthodes de travail et la perception de la mission du comptable public. La certification globale du Trésor favorisera entre autres l’harmonisation des méthodes et outils de travail conformément aux exigences de la norme ISO 9001 version 2015, le renforcement de la confiance des usagers/clients et des partenaires ainsi que l’amélioration de la qualité opérationnelle par la mise en évidence et le traitement des risques et opportunités.

Ainsi, à l’endroit des Payeurs et Régisseurs à l’étranger, le Directeur Général recommande une parfaite collaboration avec les Ambassadeurs pour un traitement adéquat de leurs préoccupations qui, a-t-il relevé, peuvent toujours trouver des solutions dans le cadre d’une stratégie de communication bien comprise.
Avant lui, M.KONAN Marcel, Inspecteur Général des services diplomatiques et consulaires au Ministère des Affaires Étrangères a, lui aussi, préconisé une collaboration fructueuse entre tous les acteurs de la gestion financière et budgétaire des Représentations diplomatiques l’étranger. Ces acteurs devront sortir du terrain conflictuel pour privilégier l’intérêt commun.

Durant deux jours de travaux, les thématiques qui seront abordés sont entres autres un panel sur la réactivation du cadre permanent de concertation Ministère de l’Économie et des Finances/Ministère des Affaires Étrangères/Ministère en charge du Budget ; une conférence autour de la digitalisation des procédures au Trésor Public et des communications en lien avec les spécificités des Paieries et Régies à l’Étranger au regard de la règlementation en vigueur, la qualité comptable, l’importance de la qualité comptable dans la production de la Balance Générale du Trésor et la mobilisation des ressources de la diaspora.