Impact de la covid-19: Le Fmi : "Les pays en développement à faible revenu menacés"

Le Fonds monétaire international (Fmi) souligne que l’économie des pays en développement à faible revenu (Pdfr) pourrait être affectée, en raison de la persistance de la covid-19. Partant sur la base des analyses, le Fmi se convainc de ce que la croissance de des pays concernés tomberait au point mort cette année, alors qu’elle atteignait 5% en 2019. Déjà vulnérable, la moitié d’entre eux souffraient d’une dette publique élevée. Depuis mars 2020, les Pdfr sont touchés par une confluence exceptionnelle de chocs extérieurs : forte contraction des exportations réelles, baisse des prix à l’exportation (notamment du pétrole) et diminution des entrées de capitaux, des envois de fonds et des recettes touristiques. Les envois de fonds dépassaient 5 % du PIB dans 30 Pdfr (sur un total de 59) en 2019. Entre avril et mai, ils ont diminué de 18 % au Bangladesh et de 39 % au Kirghizistan par rapport à l’année précédente. Les répercussions devraient se faire largement sentir dans les pays où les envois de fonds constituent la principale source de revenus pour de nombreuses familles pauvres. S’agissant de l’impact au niveau national, même si la pandémie a évolué plus lentement dans les Pdfr que dans d’autres régions du monde, mais elle fait maintenant peser un lourd handicap sur l’activité économique. Une situation qui inquiète l’institution financière internationale. En outre, de nombreux Pdfr ont agi rapidement pour maîtriser la propagation. Dans le souci d’atténuer les conséquences de la Covid-19 sur l’économie des Pdfr, le Fmi fait un plaidoyer auprès de la communauté internationale.
Source : FMI