Impôts : L’objectif fiscal pour 2021 fixé à 2748,7 milliards Fcfa

La Direction générale des Impôts a organisé, hier, mardi 9 février 2021, à Henden Golf Club Hôtel, un séminaire portant sur le bilan de l’exercice 2020, l’objectif de recettes au titre de l’année 2021 et les perspectives qui en découlent. Placé sous la haute autorité du ministre du Budget et du portefeuille de l’État, ces assises auront été une occasion pour Ouattara Sié Abou et ses collaborateurs pour réfléchir sur les nouveaux instruments susceptible de rendre cette administration fiscale plus performante et moderne.

S’agissant du bilan de l’exerce fiscale 2020, tout le monde reste unanime que l’année a été gravement perturbée par deux facteurs majeurs. Le premier relevant d’un contexte mondialement connu de tous, est celui relatif à la pandémie du covid-19. Laquelle crise qui n’a épargné aucun secteur d’activité. En plus de la baisse de l’activité, Ouattara Sié Abou évoque même l’introduction d’une approche au travail, à travers la mise en place du télétravail dont l’objectif étant d’éviter au maximum le contact entre travailleurs. Un autre facteur non des moindres, également évoqué par le premier responsable des Impôts en Côte d’Ivoire, est relatif à la crise électorale que le pays a traversée à la fin de l’année 2020. Quoique ces deux facteurs aient pesé dans le bilan global, Ouattara Sié Abou se réjouit du travail abattu par l’ensemble de ses collaborateurs. En effet, à fin 2020, sur une prévision de recette de 2295 milliards Fcfa, les impôts ont réalisé 2352,1 milliards Fcfa, soit dépassement de l’objectif financier de 56,2 milliards Fcfa, pour un taux de réalisation de 102,4%. Un bilan satisfaisant qui, pour Ouattara Sié Abou, est à mettre à l’actif de l’ensemble du personnel qui, en dépit des difficultés sanitaires et autres, ont assuré la continuité du service public.

Pour la période 2021, l’objectif fiscal a été projeté à 2748,7 milliards Fcfa. Cet objectif financier est en hausse de 396,5 milliards Fcfa, pour une progression annuelle de 16,9%, par rapport aux réalisations de 2020.
Pour la réalisation de cet objectif, Ouattara Sié Abou invite de nouveau ses collaborateurs à faire preuve d’abnégation, d’imagination et de persévérance. A l’ouverture de ce séminaire bilan, le ministre Budget et du portefeuille, Sanogo Mamadou y est passé. En tant tutelle administrative, il a assuré son entier soutien aux réflexions qui aboutiront à des solutions afin de garantir à l’État de Côte d’Ivoire, une administration fiscale moderne et performante.