Indemnisation des victimes du déficit pluviométrique: Plus de 400 millions de francs CFA de l’ARC à la Côte d’Ivoire

African Risk Capacity (ARC), la mutuelle panafricaine de gestion des risques climatiques a débloqué un montant de 442 millions de Fcfa, au profit de la Côte d’Ivoire. La cérémonie de remise symbolique du chèque a eu lieu le 08 novembre 2019, au 20e étage de l’immeuble SCIAM, à Abidjan-Plateau. Elle a été présidée par le Ministre de l’Économie et des Finances, M. Adama COULIBALY qui avait à ses côtés le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique, ASSAHORÉ Konan Jacques, par ailleurs Superviseur du Groupe de Travail technique de l’Arc en Côte d’Ivoire.

A l’occasion, le Directeur Général de l’ARC, M. Mohamed BEAVOGUI a indiqué que la Côte d’Ivoire est un pays important pour cette Institution d’assistance africaine, soulignant que le montant dégagé est le fruit d’une franche collaboration entre le Gouvernement ivoirien et l’ARC.

En effet, selon le Ministre Adama COULIBALY, dans le souci de répondre aux impacts des évènements climatiques extrêmes et des catastrophes naturelles, le Gouvernement ivoirien a décidé, en février 2019, de souscrire auprès de la Mutuelle de l’ARC, à deux polices d’assurance. Suite au déficit pluviométrique constaté par les experts et techniciens de la Côte d’Ivoire en juillet 2019 ayant impacté 406 000 personnes, a poursuivi le Ministre, la Mutuelle de l’ARC s’est engagée à verser un montant de 442 millions de F CFA au profit de la Côte d’Ivoire.

Traduisant la reconnaissance du Gouvernement ivoirien à l’ARC, le Ministre a indiqué que la Côte d’Ivoire entend prendre toutes les dispositions utiles afin que les fonds reçus soient utilisés pour la cause des populations affectées, notamment les populations des régions du Hamabol, du Gbêkê et de la Marahoué. « Ce décaissement en première année d’assurance dont nous bénéficions ce jour ne peut que nous conforter à entretenir avec l’ARC une coopération forte et durable ». Aussi, la Côte d’Ivoire a-t-elle manifesté son intérêt pour abriter le siège de l’ARC à Abidjan. « Toutes les dispositions pratiques sont prises par le Gouvernement pour offrir à l’ARC les meilleures conditions de travail », a tenu à rassurer le Ministre.

Il faut le souligner, qu’une étude du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC), révèle que le changement climatique pourrait faire baisser le PIB de la Côte d’Ivoire de 2 à 4% ; ce qui représenterait entre 380 et 770 milliards de FCFA de pertes.