Interopérabilité des services financiers numériques dans l'UEMOA: La BCEAO y travaille pour 2020

D’ici 2020, si les choses se passent comme prévu, l’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, pourrait être possible. Pour traduire cet objectif en acte concret, la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) y travaille énormément. Récemment, l’institution financière a organisé, à son Siège, à Dakar, une concertation régionale en vue de la mise en œuvre de ce projet. Ce Projet, qui a démarré en avril 2017, vise « la mise en place, en 2020, d’une plateforme régionale permettant les échanges, de compte à compte, quel que soit le type de compte, notamment les comptes bancaires et les comptes de monnaie électronique, l’intégration de tous les acteurs, des instruments et des canaux de paiement utilisés ainsi que la mutualisation des efforts autour de la plateforme monétique du GIM-UEMOA ». Le nouveau système, dont le lancement est prévu en juin 2020, viendra compléter et enrichir les infrastructures financières de l’Union pour apporter aux populations des services de paiement de proximité à coût abordable et plus rapides. L’adoption de services instantanés, disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, basés sur des exigences de qualité et de sécurité, constituent les caractéristiques essentielles de cette infrastructure. En marge de la rencontre de Dakar, la Banque Centrale a tenu une séance de travail avec les

Représentants des Autorités de Régulation des télécommunications, des États membres de l’Union. Cette séance a été notamment consacrée aux conditions devant favoriser le bon fonctionnement de l’interopérabilité, l’amélioration du parcours client ainsi que la qualité des services financiers numériques.