MARCHE FINANCIER : Deux Emprunts Obligataires côtés en bourse

La Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique a procédé le jeudi 26 septembre 2019 à la salle de cotation de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) à la première cotation de l’Emprunt Obligataire à deux tranches dénommé TPCI 5,75% 2019-2026 et TPCI 2,23% 2019-2026.

Émis au mois de mai 2019 sur le marché financier régional, cet Emprunt d’un montant indicatif de 100 milliards de FCFA, a permis à l’État de Côte d’Ivoire de mobiliser un montant total de 125,8 milliards de FCFA à raison de 78,8 milliards pour la première tranche et 47 milliards pour la seconde. Soit un taux de réalisation de 125,8%.

La cérémonie de cotation, organisée en collaboration avec la BRVM et les Sociétés de Gestion et d’Intermédiation (SGI), a consacré l’admission en bourse des titres issus de cet Emprunt sous les symboles TPCI.O31 et TPCI.O32.
À travers la cotation en bourse, le Trésor Public entend, par le biais de la BRVM, donner la possibilité aux investisseurs qui désirent acquérir ou céder des titres de le faire dans des meilleures conditions avec une garantie de liquidité nécessaire à la couverture de leurs besoins. Pour la première cotation 300 volumes ont été échangés au prix de 10 000 FCFA, soit une valeur nette de coupons de trois (3) millions de FCFA.

À l’occasion, M. YOBOUET Antoine, Conseiller Technique du Directeur Général (DG) du Trésor et de la Comptabilité Publique a remercié tous les acteurs du marché pour leur engagement aux côtés du Trésor Public. Aussi a-t-il indiqué : « les ressources mobilisées contribueront à donner fière allure à la Côte d’Ivoire à travers le financement des investissements prévus au budget ».

Le montant de ressources mobilisées jusqu’ici, a relevé le représentant du DG ASSAHORÉ Konan Jacques, s’élève à 1023 milliards de FCFA, soit 77,5% de l’objectif annuel de 1320,6 milliards de FCFA.
Par ailleurs, le Trésor Public s’est engagé dans la modernisation de la gestion de la dette de l’État à travers une gestion active matérialisée par des opérations de rachat, de remboursements anticipés et de reprofilage de titres publics. En 2019, il est prévu deux opérations. La première phase s’est réalisée avec succès le 03 mai 2019 pour un montant de 157 milliards de FCFA. La deuxième phase est prévue pour le 03 octobre prochain pour un montant indicatif avoisinant les 150 milliards de FCFA et concerne des titres émis par adjudication et arrivant à échéance en 2020 avec un système d’amortissement in fine.