Monnaie unique: Des avancées pour la mise en œuvre de l’ECO

L’ECO, la future monnaie unique de l’ensemble des pays membres la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est en bonne voix. Des progrès importants ont été accomplis dans sa mise en œuvre dans un bref temps. Le communiqué qui a sanctionné la dernière réunion d’Abidjan sur la Réforme du Franc CFA, fait remarquer trois décisions importantes.

Il s’agit du changement du nom de la monnaie Franc CFA en ECO, lorsque les pays de l’UEMOA intégreront la nouvelle zone ECO de la CEDEAO. La deuxième décision concerne l’arrêt de la centralisation des réserves de change au Trésor Français, la fermeture du compte d’opérations et le transfert à la BCEAO des ressources disponibles dans le compte. Quant à la troisième décision, elle a trait au retrait de tous les représentants Français dans les organes de décision et de gestion de l’UMOA (Conseil d’Administration de la BCEAO, Commission bancaire et Comité de Politique Monétaire).

Par ailleurs, dans l’optique de faire de l’ECO le fondement du dynamisme de l’union économique, ainsi que de la prospérité des populations des pays concernés, les plus Hautes Autorités de l’UEMOA ont souhaité conserver deux piliers clefs de la stabilité monétaire de la zone : Le maintien du taux de change fixe par rapport à l’euro (qui assure la parité actuelle). La garantie de convertibilité illimitée de la monnaie par la France, précise le communiqué en question.