Opérationnalisation du Compte Unique du Trésor: Les encouragements du FMI au Trésor Public

En Côte d’Ivoire depuis le 28 janvier 2020, la mission d’assistance technique du Fonds Monétaire International (FMI), conduite par Mme Marie-Christine UGUEN, a eu une séance de travail avec le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique, M. ASSAHORÉ Konan Jacques, ce mardi 11 février 2020, à l’immeuble Sogefiha, sis à Abidjan-Plateau.

Au patron du Trésor Public ivoirien, le Chef de mission a, d’entrée, signifié que la mission avait pour but de diagnostiquer le cadre institutionnel du Compte Unique du Trésor (CUT) ainsi que la gestion de la trésorerie. En vue de proposer un plan d’actions pour l’amélioration de ces aspects.

« Nous sommes dans une période de transition concernant le CUT et la gestion de la trésorerie. Vous êtes très avancés par rapport au pays de l’UEMOA. Vous avez franchi une étape que les autres n’ont pas encore franchi », a indiqué Mme Marie-Christine UGUEN. Qui a estimé, cependant, que des efforts étaient encore à faire, afin de se mettre au diapason des standards internationaux.

La mission a donc levé un coin de voile sur le diagnostic qui sera présenté prioritairement au Ministre de l’Économie et des Finances, M. Adama COULIBALY, ainsi que sur les recommandations dont la prise en compte devrait aider à un fonctionnement optimum du CUT.

Sur la gestion de la trésorerie, Mme UGUEN a plaidé pour une meilleure intégration des compétences de l’Agence Comptable Centrale du Trésor (ACCT) et de la Direction de la Dette Publique et des Dons (DDPD). Des structures qui, a-t-elle conseillé, devraient être dotées de matériels informatiques de pointe en vue de faire face aux missions inhérentes au CUT.

« Vous avez à faire un saut technologique en matière de gestion de la trésorerie », a-t-elle exhorté.
Se réjouissant du diagnostic ainsi que de la justesse des pistes de solutions esquissées par la mission du FMI, le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique a salué le travail abattu. Pour lui, le CUT ayant été piloté à 100% en interne, il avait besoin d’un œil extérieur pour jauger de la qualité de ce qui a été fait pour la mise en place de cet outil de premier plan des réformes des finances publiques.

Ainsi, en attendant le document final du FMI, le Directeur Général du Trésor Public a rassuré ces hôtes sur le fait que les initiatives futures en vue d’améliorer le CUT s’appuieront prioritairement sur le rapport établi, ainsi que les recommandations de la mission.