Paiements internationaux et transferts rapides d’argent : Les acteurs formés sur la collecte des données

Ce jeudi 20 mai 2021, s’est ouvert, à l’Institut de Formation et de Renforcement des Capacités DIBY Koffi Charles du Trésor Public, sis à Yopougon- Zone Industrielle, un atelier de formation sur le « système de collecte des comptes rendus de paiements internationaux et des transferts rapides ».

Initié par la Direction des Établissements de Crédit et des Finances Extérieures (DECFinEx), cet atelier réunit les responsables techniques des banques commerciales et autres structures habilitées, parties intéressées dans ce type de transactions financières.

Situant le contexte et les objectifs de cette rencontre, le Directeur des Établissements de Crédit et des Finances Extérieures, M. SAVANÉ Mory, a indiqué que la tenue de cet atelier s’inscrit dans  la mise en place de la plateforme en ligne devant servir à la collecte des données entrant dans l’élaboration de la Balance des Règlements. Qui est un précieux outil dans l’élaboration des politiques socio- économiques de notre pays.

Il s’est ainsi réjoui de ce que les parties intéressées aient répondu favorablement à l’invitation de la DECFINEX. Selon lui, les banques et structures habilitées trouveront là, l’occasion de poser toutes leurs préoccupations qui devraient trouver des réponses à l’issue des communications prévues au cours dudit atelier.

Représentant le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique, ASSAHORÉ Konan Jacques, Directeur Général Adjoint, M. AHOUSSI Arthur, a rappelé les attentes de l’administration financière au terme de cette rencontre entre le Trésor Public et les acteurs engagés dans les paiements internationaux et transferts rapides d’argent.  « Cet atelier vise à sensibiliser les parties prenantes sur la nécessité de produire des données exhaustives et de qualité dans les délais requis, pour l’élaboration de la Balance des Règlements. Il s’agit, entre autres, de former les services techniques des structures chargées de la transmission des Comptes Rendus des Paiements Internationaux (CRPI)  et des données relatives aux Transferts Rapides d’Argent (TRA) à l’utilisation du canevas de collecte et du référentiel des motifs économiques des CRPI et des TRA, et d’autre part, d’harmoniser les méthodes et les supports de collecte de données en matière de CRPI et TRA ainsi que de renforcer les capacités des services techniques des structures chargées de la transmission desdites données » a souligné AHOUSSI Arthur. Rappelant au passage que de la fiabilité des données collectées pourrait découler la pertinence des mesures de politiques socio-économiques que les gouvernants auront à prendre dans l’intérêt des populations.

Pendant deux jours, les parties intéressées auront droit à trois importantes communications présentées aussi bien par des spécialistes de la DECFinEx que par des Conseillers Techniques du Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique. Des communications qui devraient être suivies de travaux en atelier.

Les banques commerciales exerçant sur le territoire ivoirien, faut-il le rappeler, sont placées sous la tutelle du Trésor Public, où elles ont pour principale interlocutrice la DECFinEx, chargée de la régulation et du suivi de leurs activités.