RENFORCEMENT DE L’ÉTHIQUE FINANCIÈRE : L’Observatoire de la Qualité des Services Financiers de Côte d’Ivoire tisse sa toile

Créé en décembre 2016 par décret, l’Observatoire de la Qualité des Services Financiers de Côte d’Ivoire (OQSF-CI) se place, de plus en plus, au cœur de la relation entre les fournisseurs et les consommateurs de services financiers. Les fournisseurs regroupent les établissements de crédit, les systèmes financiers décentralisés, les émetteurs de monnaie électronique, les sociétés d’assurance et les services financiers de la Poste. Quant aux con-sommateurs, ce sont à la fois les personnes physiques et les organisations consuméristes.

Au-delà de l’objectif d’amélioration du niveau d’accès des populations au crédit, à terme, l’action de l’Observatoire, selon Monsieur Moussa MAMADOU, Secrétaire Exécutif, induira le renforcement de l’inclusion financière. Ceci sera possible grâce notamment au renforcement de la qualité de l’offre de services financiers et à l’instauration d’une saine concurrence entre les fournisseurs. L’OQSF-CI contribue également à une meilleure sensibilisation du public aux enjeux de la finance de détail et à une bonne compréhension des services y relatifs. La promotion d’approches alternatives permettant d’établir et de maintenir des relations de confiance entre les acteurs de l’écosystème constitue une autre priorité.

Pour les organismes financiers, l’un des principaux atouts de l’OQSF-CI réside dans sa vocation à susciter une saine émulation en évaluant, périodiquement, la mise en œuvre de politiques et de procédures assurant à leurs services les standards de qualité escomptés.
Autre avantage et non des moindres, en promouvant le règlement amiable des différends, dans le cadre de la médiation financière, l’Observatoire contribue à la protection des consommateurs de services financiers et valorise l’éthique financière.

En construisant un large consensus au sein de l’écosystème financier, l’Observatoire représente, pour les acteurs de l’offre, à la fois un cadre de rencontre et d’échange avec les consommateurs et un vecteur de consolidation de leur ancrage sociétal et de leur image.
L’OQSF-CI entend prochainement mettre à la disponible des populations un programme d’éducation financière qui contribuera à accroître les connaissances du public en matière de finance, à l’informer de ses droits ainsi que des voies de recours possibles et, plus généralement, à le sensibiliser à l’adoption des bons réflexes financiers.

La mise en service, à brève échéance, d’un site comparateur des offres des fournisseurs de services financiers améliorera la compréhension des clients, renforcera la transparence et favorisera la comparabilité.

Fruit d’un partenariat entre le Gouvernement ivoirien et la Banque Mondiale, l’OQSF-CI est rattaché au Ministère de l’Économie et des Finances. Il s’agit d’un instrument de gouvernance, gratuit d’accès, inclusif et équitable. Son organe d’orientation est présidé par Monsieur Jacques Konan ASSAHORÉ, Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique.