TÉLÉTRAVAIL: Le Trésor Public partage son expérience

La pandémie de la Covid 19 a bouleversé l’organisation habituelle du travail au sein des organisations. Qui, pour maintenir la continuité de l’activité ou du service ont, aujourd’hui, recours au télétravail. Inscrit dans une dynamique de modernisation de ses outils et méthodes de gestion depuis quelques années, le Trésor Public, avec à sa tête le Directeur Général ASSAHORÉ Konan Jacques, a su aussi s’adapter à ce nouveau mode de fonctionnement. Son expérience en la matière est même sollicitée. En effet, l’Institution était l’invitée,le 14 mai 2020, de la 8e session des E-JNMétiers, pour partager son expérience avec les cadres, dirigeants d’organisations et autres managers et partenaires institutionnels. Les échanges qui ont eu lieu à partir des locaux de la structure initiatrice, MZK Group, à Abidjan, se sont déroulés à travers une plateforme facebook dédiée à cet effet.
Représentant le Trésor Public, à cette occasion, le Porte-parole de la Direction Générale, Madame Patricia LÉGRÉ épse GBOGOURI a tenu en haleine les nombreux internautes, pendant plus d’une heure. Elle a d’abord précisé que le télétravail est une forme d’organisation du travail dans laquelle les tâches professionnelles qui auraient pu être exécutées dans les locaux de l’employeur, sont effectuées par le salarié hors de ces locaux, par le biais des technologies de l’information et de la communication.
Évoquant l’expérience du Trésor Public, la conférencière a révélé que le télétravail s’appuie sur le trépied « Communication-Leadership-Implication du personnel » et se traduit notamment par une accentuation de la communication sur la méthode, un fort engagement de la Direction Générale et l’adoption d’une Charte de bonnes pratiques par le personnel. L’implémentation du télétravail, a-t-elle poursuivi, a donné lieu à l’élaboration, par la Direction Générale, d’une note d’information ainsi que la production d’un film institutionnel et leur diffusion auprès de tous les services, à travers les outils de communication existants (intranet, mails, affichage dynamique, etc.). Elle a également insisté sur l’acquisition, par le Trésor Public, d’équipements et d’outils technologiques de visioconférence, la formation et la sensibilisation des responsables de service, le renforcement de l’accès et de la qualité de la connexion internet, à travers de nouveaux fibres optiques internet, l’installation et la vulgarisation de l’utilisation de l’application numérique de téléréunion dans les services.
Quid des dispositions personnelles prises par chaque chef de poste et chaque agent pour garantir la réussite du télétravail ? Donnant la recette du Trésor Public, le porte-parole de la Direction Générale a indiqué que le responsable de service doit disposer des contacts téléphoniques de l’ensemble de ses collaborateurs, vérifier que ceux-ci ont configuré leurs boites électroniques professionnelles sur leurs smartphones ou terminaux digitaux et s’assurer qu’ils ont les versions électroniques des fonds de dossiers mis à leur charge. Quant à l’agent, a souligné Madame GBOGOURI, il doit être disponible et joignable sur tous ses contacts téléphoniques usuels, s’aménager, à domicile, un espace, se rapprochant, au mieux, des conditions de travail du bureau et éviter d’être dans des endroits ne garantissant pas la qualité et la confidentialité des séances de travail en ligne. Insistant sur le fait que le fait le télétravail ne doit pas être assimilé à une journée de congés, de permission ou à une autorisation d’absence destinée à vaquer à des occupations autres que professionnelles.