PND 2021-2025: La Côte d’Ivoire récolte plus de 15000 milliards Fcfa

Les partenaires au développement et bailleurs de fonds ont favorablement répondu à l’appel de l’Etat de Côte d’Ivoire, hier mercredi 15 juin 2022, visant à mobiliser des fonds pour le financement du Programme national de développement (PND) 2021-2025.

En effet, au terme des consultations avec le groupe consultatif comprenant des bailleurs de fonds, des partenaires au développement, le secteur privé, l’Etat de Côte d’Ivoire a reçu des intentions fermes de mobilisation de fonds d’un montant de plus de 15000 milliards de Fcfa. Selon une source d’Abidjan.net, les principaux financiers sont constitués de la Banque ouest africaine de développement (652 milliards Fcfa), Banque mondiale (5 442 milliards Fcfa), Banque africaine de développement (2 690 milliards Fcfa), Banque islamique de développement (1 320 milliards Fcfa), Union européenne (244 milliards de Fcfa) et le système des nations unies (425  milliards de Fcfa).

D’un coût global de 59 000 milliards de Fcfa, le Programme national de développement (PND) 2021-2025 prévoit des investissements sociaux et économiques. Mais pour les apports extérieurs, l’Etat n’entendait qu’environ 100 milliards de dollars dont 74 % devraient être portés par le secteur privé. Le besoin de financement à mobiliser au cours de cette réunion du Groupe consultatif est d’environ 10 000 milliards de Fcfa. A l’ouverture des consultations, le Vice-Président de la République, Tiémoko Meyliet Koné a invité les partenaires à investir en Côte d’Ivoire. Car, selon lui, ‘‘Investir en Côte d’Ivoire, c’est investir pour la sous-région et donc contribuer à réduire la pauvreté au-delà de nos frontières’’. En ce qui concerne le volet sécuritaire, il a donné toutes les garanties et assurances aux potentiels investisseurs qui souhaitent investir en Côte d’Ivoire. «Nous avons renoué avec la paix, la sécurité et la stabilité.

L’ambition est d’aller encore plus loin avec une plus grande transformation sur place de nos matières premières. Il s’agit également d’accélérer l’amélioration des conditions de vie de nos populations, dans toutes les régions de la Côte d’Ivoire tel que contenu dans le programme ‘‘Une Côte d’Ivoire Solidaire du Président de la République son Excellence Monsieur Alassane Ouattara’’», a-t-il relevé.