Rgph 2021/ Kaba Nialé : «Rgph 2021 de la Côte d’Ivoire a été réalisée avec un niveau globalement très satisfaisant»

La phase du dénombrement du Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH) 2021 s’est déroulée du 08 novembre au 14 Décembre 2021. Elle a comporté deux périodes d’extension pour faire droit au besoin de rattrapage exprimé par les populations : du 28 Novembre au 7 décembre 2021, et du 8 au 14 décembre 2021 sur toute l’étendue du territoire national.

C’est l’occasion pour moi de remercier, au nom du Gouvernement, l’ensemble des autorités administratives, religieuses et coutumières, les Ambassadeurs et les Chefs de mission diplomatique, les Chefs de Ménages, le personnel du recensement, les partenaires techniques et financiers, la presse, et l’ensemble de la population, qui ont accompagné le processus avec un engagement citoyen que je voudrais ici saluer.

Cette opération d’envergure nationale a été pilotée dans l’esprit de la solidarité gouvernementale d’action prônée par le Président de la République et le Premier Ministre, à qui je voudrais exprimer mes sincères remerciements pour leur soutien inestimable.

Je voudrais également remercier particulièrement le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, pour l’appui inestimable du corps préfectoral à la réalisation opérationnelle du recensement.
Au plan technique, le ministère du Plan et du Développement et ses structures opérationnelles de l’Institut National de la Statistique (INS) et du Bureau Technique Permanent du Recensement (BTPR) ont mobilisé l’expertise nationale pour conduire l’opération. Cette opération a bénéficié de l’assistance technique permanente du Fonds des Nations-Unies pour la Population (UNFPA) et du soutien financier de la Banque Mondiale et de la Banque Africaine de Développement.

L’Unfpa, notre partenaire technique, rapporte que l’opération du dénombrement du RGPH 2021 de la Côte d’Ivoire a été réalisée avec un niveau globalement très satisfaisant du respect des approches de collecte électronique selon les normes des Nations Unies, par :
– une utilisation réussie de nos agents de recensement des outils de collecte, notamment les tablettes ;
– la transmission et la centralisation électronique des données,
– le respect des normes de qualités et de couverture.

Par ailleurs, en plus du mécanisme de suivi et d’assurance qualité mis en place, l’opération a bénéficié d’une mission internationale de suivi, de supervision et de partage d’expérience qui a mobilisé six pays de l’Afrique de l’ouest.
Cette mission, facilitée par l’Unfpa et le Coordonnateur du Système des Nations Unies, a également conclu à la pertinence de la conduite du processus, avec notamment de grandes innovations technologiques et une haute expertise nationale et internationale à partager. Elle a relevé par ailleurs la maitrise du contexte de la COVID-19, avec la vaccination des Agents et du personnel du recensement.

Au total, à la fin de l’exercice de la collecte, étape principale du processus global du recensement, nous estimons que l’ensemble de la population résidente sur tout le territoire national a pu être dénombré de façon satisfaisante.
Conformément aux normes des Nations Unies en la matière, les données transmises directement du terrain par nos agents au serveur central sécurisé du projet seront soumises à la phase d’apurement des données. La publication des chiffres provisoires issus de cette collecte sur le nombre de la population est prévue à fin Janvier 2022.

Une opération d’évaluation de la couverture et de la qualité des données du dénombrement sera réalisée du 03 janvier au 03 mars 2022, à travers l’Enquête Post-Censitaire (EPC), qui sera réalisée sur un échantillon prélevé sur l’ensemble des zones du recensement. Les premiers résultats définitifs seront publiés à la fin du mois d’avril 2022.

Dans la période allant du 14 décembre à minuit, date de fin officielle de l’opération de dénombrement au 31 décembre 2021, avant la réalisation de l’enquête post censitaire, nous laissons l’opportunité à toute personne non recensée de contacter le BTPR au numéro vert 101 pour être prises en compte.

Certains ménages ayant déjà reçu la visite des agents recenseurs et qui n’ont pas pu compléter le questionnaire peuvent également contacter le BTPR. Il s’agit d’une opportunité supplémentaire laissée aux citoyens d’exercer leur droit d’être pris en compte.

Pour terminer, je voudrais me féliciter, après la satisfaction exprimée par notre partenaire technique et sa certification de cette phase, la plus difficile de l’opération, de la réussite de ce dénombrement qui a respecté les normes internationales. Avec le témoignage éloquent des experts de la mission internationale de supervision, je suis persuadée que nos partenaires feront de ce recensement un modèle à partager dans la sous-région.

Bien entendu, le ministère du Plan et du Développement s’engage à bien profiter des acquis de cette opération en procédant à une analyse approfondie des données du recensement en vue d’une meilleure utilisation des résultats dans notre processus de planification et suivi/évaluation, de pilotage des programmes de développement, de recherche et développement.
Ces résultats seront également disponibles pour toute l’administration publique, les partenaires au développement, et le secteur privé.

Source : ministère